Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Okopsa
Actualités des ouvrages portant sur les arcanes et principes des nombres et des lettres

Avis de parution Noël 2018: El - Kitâb el Fhâni Clebs et Utârid

amz

 

Comme son titre l'indique le présent travail prolonge Kitâb el-Sukûn, mais cette fois en plongeant au plus profond de ces Abysses... Mais peut-être une citation tombe ici à la verticale de cet Alif, dont les nombres (comme le suggère la couverture), ordonnent les Zodiacales... En effet, après avoir évoqué en quelque lignes la révolution surréaliste, Nicolas Bouvier, dans le Vide et le plein, poursuit : "Elle serait la compréhension juste et entière d'une Idée ou d'un principe essentiel /.../. En d'autres termes

L'Idée est comme un Cétacé des grands fonds, sorte de Moby Dick,

qui chemine sans trêve bien loin sous la surface de la Mer.

Si on s'obstine à la chercher et à l'atteindre là ou pour la dernière fois,

on l'a vue faire surface, on pourra l'attendre longtemps"

Il ne sera donc question ici ni de l'émergence (à vrai dire quelque peu chaotique...) de cet Art des Lettres dans la Perse chiite, au XIII siècle ni des développements d'Ibn Arabi un siècle auparavant, dans l'aire rivale sunnite ni même des fameuses épîtres des Frères de la Pureté, VIII-X ème siècle, ne fut-ce que parce que "maîtres en fait d'Avarice"...

Ce qui veut dire scellant la conception même de cet Alphabet arabe, parfaitement ordonné, comme l'affirmera plus tard, trop tard... un Qâshânî, (sans le plus petit début de raisonnement ni sur la forme ni sur les nombres)... Entendre contenant d'avance, en mode synthétique, tout les concepts, thèmes d'une saine théosophie... Nous voulons dire pure de tout pathos, délire elliptique, idiotismes, pour résumer "Soufisme, Voile et Quinte essence", du Frithjof Schuon de la maturité... quelque peu excédé... /.../

35 euros + 11 port = 46  euros,  okopsa@laposte.net

Table des Chapitres

Transcriptions

en Guise de Préambule

Ombres et Nombres...

 

I partie, Un langage sans paroles

ou quand les Idées deviennent Formes

 

IDu trait et du Cercle, Vous avez dit Abstrait??

II Alif, hamzah, sukûn

IIIAlif, Bâ, Tâ, Fhâ ou les Trois mondes...

IV Djîm, Qhâ, Khâ ou les trois Louches

V Dâl, Râ, Zâ, Zhâl ou les quatre phases du temps

VI Du B latin au Aïn, ou les Jumeaux hermétiques ; shaddah, Sîn, Shîn

VII des lettres composées avec le demi-cercle du Nûn

VIII en composant les graphismes de Aïn, Nûn, Alif, Waçlah

IX de L'Homme, comme Nom de Dieu par réduction Idéographique

X Quand le Lam-Alif, classée 29 lettre s'oppose à l'article et autres contes

XI du point sous le Bâ au Khat en-Nutkah

isomorphismes ; Séphirots et Croix Longue

 

Bâ et Vieux Nûn  (Mâ el Bannâ ??)

Bâ et Vieux Nûn (Mâ el Bannâ ??)

Clef de l'Image en couverture

Clef de l'Image en couverture

Kitab el Sukûn, éditions Okopsa, 2011, 29 euros + frais de port. Mail: okopsa@laposte.net

amz

Dans cette couverture le point sous le Bâ est  délibérément confondu avec le point propre au Nûn; Sauriez-vous dire pourquoi ??? Non ??? alors recherchez cette aiguille dans la Meule des ouvrage signés René Guénon......

 

Cette disposition proposée (mais non illustrée) par RG à l'avantage de permettre de distinguer d'un coup d'Oeil  la matrice primitive, à 22 lettres de son extension à 28 (au delà du T ,400)

SI, en suivant Qâshânî, les prophètes ont établi les lettres selon les degrés de l'existence universelle,il est pour le moins étonnant que ni ce disciple d'Ibn Aerabi, ni Michel Valsân, son traducteur, n'aient songé à illustrer de façon tant soit peu rationnelle leur propos...

Ce n'est évidemment pas au voyageur mais au Cheval de raconter le voyage

Si ce Nom est "l'Homme",(toujours selon Qâshanî)

l'entrée dans cette Caverne est comme l'Alif de Raqhmân (ici élidé à cause des nombres)

et la sortie  de cette Caverne comme le  Yâ de Raqhîm

 

IL est beaucoup question par exemple chez Ibn Aerabi, du statut de l'adorateur, serviteur , esclave, etc, mais si on commençait par développer les lettres ???  Au fait le schéma est-il complet ??? maintenant quel rapport avec la Basm'Allah...

En latin ce serait humus... en anglais la Wouivre ou serpente cachée derrière le mental.

Au fait comment traduire "homme", être humain, anthropos en arabe, et à quoi nous amène l'analyse  idéographique... A propos, en calculant, combien en-Nisâ, sans l'article ??

La Beauté d'une certaine façon précède l'Ordre, ici le jeu autant précis que savant des structures propres à ce langage synthétique et "muet"

 

Cette petite planche contient un  détail où réside la Clef d'un Qhadifh on ne peut plus Qudsi  partant du Voyage Nocturne à travers les Mondes...

 

 

Au fait et à propos, qui de vous à réfléchi sur les nombres de l'Alif, ici les trois coups couteaux coupant en Huit la Pomme, du coup déterminant les Huit trigrammes d'une Chine qui dans l'Islam se trouve comme identifiée à la Science mystérieuse

Accentuant délibérément la ressemblance entre deux lettres, sur le plan de la prononciation aussi différentes que le Vent et le Rocher...mais dans la foulée la dissemblance entre la finale d''Eclair et l'initiale de Cube...

Avis de parution

amz

Croix Longue et Croix de Lettres, de Tibériade aux nestoriens, (Hebreu carré, Structure et mystère)

 

Après de multiples aventures le dernier né des ouvrages est enfin disponible (voir ci dessous la couverture et la quatrième )

 

sans oublier      Kitab el Sukûn

 

qui n'est jamais que le premier de ces Abstractions Transcendantales

Zoltan von Letay & Anne-Marie Cadour  AAAutos-édités    copyright Oko-Pçà 2016

ISBN : 978-2-9532669-4-8 33               pour tous renseignements:         okopsa@laposte.net

Avis de parution

Quatrieme

amz

Croix Longue et Croix du Verbe (ou Des Poissons et des Pains...).

 

 

Il est pour le moins curieux que René Guenon, dans son fameux « symbolisme de la Croix » n'ait jamais vraiment approfondi la signification de ce Signe dans le christianisme que ce soit sous forme de Croix à branches égales, dites Grecque ou inégale, Croix Longue, dite Latine ― dans sa version à Triple traverse attribut, de ce fait même, d'une papauté en possession des Clefs de la science…

 

Il est vrai que nonobstant son rattachement au çufisme et singulièrement la dédicace comme la fameuse note 2 du chapitre III l'extraordinaire français devenu shéïkh, n'avait jamais vraiment creusé, du moins dans ses écrits, ce que l'ésotérisme islamique nomme Science ou Art des lettres...

 

Dont l'équivalent hébraïque sera, d'une certaine façon..., l'Objet de cet ouvrage...

 

En effet si les Croix mentionnées ci-dessus sont bien des Croix de Lettres, entendons renvoyant au jeu de structures inhérent à l'hébreu comme Idéographie, il faut se garder de l'anachronisme que représenterait le qualificatif de "kabbalistique", au sens médiéval du terme...

 

Autrement dit, l'ésotérisme dont il sera ici question attesté par le texte même des Evangiles, est antérieur par la même aux traités {Yetsirah, Bahir, Zohar} dont se réclament rabbins et kabbalistes... Que dire alors des grands clercs de la Renaissance... Ne disposant plus, à cette époque, que des lumières de juifs plus ou moins convertis, à un christianisme latin déjà sérieusement carencé en Sel...

 

Ce qui explique le succès du protestantisme, qui non content de balayer les latins, semble tout ignorer des chrétientés orientales, que dire alors des " hérésies " fondatrices... Comme le nestorianisme inclinant vers le pays des Mages... Des Rois Mages... Dont la science contient, entre autres choses, les principes, Arithmétiques, Géométriques, Idéographiques, de l'Alphabet tant vanté...

 

 

La première Partie, toute en équivalences ; Chandelier et Croix Longue, Crosses des Abbés d'Autrefois {Lamèd} et Quatre de Chiffre, partant Lame XII, dite du Pendu fera apparaître, étonnamment absente du "Symbolisme" sus-nommé..., l'étroite correspondance entre la Croix à triple traverse et un symbole Clef de l'ésotérisme islamique...

 

Ces perspectives dégagées nous pénétrerons dans la Crypte, dérobant aux regards la Vasque où s'ébattent les Cent-cinquante-trois Poissons de notre Pêche miraculeuse... Qui pour étrange que cela paraisse, sont comme l'envers, parfaitement ordonné, du Tétramorphe...

 

Tradition, selon saint Jean, remontant à l'apparition du Ressuscité à Tibériade, et sans lesquelles demeurerait à jamais muette la Croix du Verbe ou plus exactement ces Armes à Enquerre par excellence que sont les Armoiries du Royaume de Jérusalem...

 

Ce qui nous amènera dans la foulée (de ces raisins très Verts...) à traduire plus d'un formalisme, (Alchimique ou Chevaleresque...), dont l'incompréhension précipita plus d'un dans le Bourbier..., enfin pointer les pièges d'un symbolisme constructif promis à tous les égarements de l'humanisme...

 

Zoltan von Letay &

AAAutos-édités Anne-Marie Cadour

copyright Oko-Pçà 2016

ISBN : 978-2-9532669-4-8 33

okopsa@laposte.net

Croix Longue et Croix de Lettres, de Tibériade aux nestoriens, (Hebreu carré, Structure et mystère)

amz

Un atome c'est une lettre,

une molécule c'est un mot.

Voilà qui est limpide,

et pourtant que de maux...

Il faut dire que l'émail, en plus liquide,

les émaux..., sont particulièrement solides,

nous voulons dire conçus

pour résister aux curiosités de la logique....

Conçu par qui, comment pourquoi ???

En aucun cas par un peuple de pasteurs nomades...tardivement sédentarisé...

Obligé, à peine fixé, de faire appel à des étrangers pour construire un temple...

&&&&&&&

un Ovni qui interpelle

amz

11 septembre 2016.......

En provenance de la même planète (Mercure pour les initiés...) et dans le droit fil des "Abstractions transcendantales" voici l'Ovni jumeau de Kitab el-Sukûn, intitulé

"Croix Longue et Croix de lettres, de Tibériade aux nestoriens"

l'Objet traité étant maintenant l'alphabet hébreu...

L'ouvrage, à paraître en Octobre, 2016 aux éditions Oko-Pça, tranche dans le vif des publications tant kabbalistiques que linguistiques, maçonniques ou théosophiques..., ne fut-ce que pour l'excellente raison que construit pour l'essentiel à partir des paraboles traitant des Poissons et des Pains... D'où le sous titre

"Hébreu carré, structure et mystère..."

On n'ira pas jusqu'à dire qu'un tel travail comblera les aspirations des lecteurs de René Guénon , mais ce dont on est sûr c'est de la vive lumière qui se fera jour dans l'esprit des connaisseurs, assez avisés pour remarquer un certain nombre de lacunes..., d'hésitations, d'impasses, voire de non-dits...

Le sujet est traité de façon parfaitement technique, tant en lui-même ; structures et emboîtements du "grand alphabet" qu'au niveau de sa conception... Impossible à attribuer

à un petit peuple nomade, sédentarisé sur le tard, ignorant tout des nombres de la logique partant de la géométrie...

Science à propos de laquelle nos magiciens multiplient les cailloux...

Car et pour ne pas changer l'ouvrage comporte des magnifiques planches,

les unes illustrant le texte, les autres constituant à elles seules tout un "mutus liber"

Nous publierons bientôt sur le Site, francisé www.okopsa.com/ voire ici même ;

la Couverture, la Quatrième, enfin la Table des chapitres... Plus que jamais étranges, de toutes façons venus d'Ailleurs....

Mais vous pouvez d'ores et déjà réserver en tapant okopsa@laposte.net.

Le prix est à 33 euros en l'honneur de Jésus-Christ.., mais vu les 80 feuillets, donc les 160 pages, le grammage Ivoire 120 grammes, portant chaque exemplaire à 632 grammes, comptez 7 euros de plus soit 40 comme le Désert que vous êtes en train de traverser...

Niger sum, sed Formosa... Avec nos Salutations Inoxydables... AMZ

Nombres et musique des 7 notes aux 7 sceaux...

amz
Nombres et musique des 7 notes aux 7 sceaux...

Abondamment illustré, distingue soigneusement le mathématique du musical et dans ce dernier le modal (occidental) de l'ésotérique (c), (k)...

Le mathématique c'est à dire la théorie des échelles, pointe d'entrée de jeu le formidable défaut hérité des grecs, et dont les successeurs ne se sont jamais avisés...

Sur le plan du gonzebd, pardon !!! de l'Idée.... c'est la confusion entre la quantité discontinue et continue, partant l'unité arithmétique et l'unité de longueur...(1)

Sur le plan musical, c'est la nécessité de partir du double intervalle, dont la formule complète donne lieu à une identité d'autant plus remarquable, que son itération renvoie à la forme exacte de la conjecture de Fermat (2)

Enfin sur le plan modal, c'est apprendre à reconnaître en mode intelligible, rationnel, ce que l'oreille occidentale, sait déjà...

A savoir les degrés, plus ou moins accentués, entre le majeur et le mineur...En deux mots les Sept octaves modales, de l'ultra majeur Fa à l'ultra mineur SI, en, passant par l'octave modale de Ré, qui vu sa parfaite symétrie, est comme « antérieure » à cette distinction...

La méthodologie est par delà la science des plus pédagogiques, en somme parfaitement adaptée au professeur en charge des proportions, partant de la similitude, enfin de l'algèbre...

En effet si un « cycle de transposition » [si, mi, la, Ré, sol, do, fa] est une série géométrique centrée sur l'élément neutre (Ré = I u], une échelle musicale résultant d'un produit d'au moins deux cycles [Octaves x Quintes ― Quintes x Quartes― Quartes x Tierces...] ―

alors les notes (au sens mathématique) ne sont pas autre chose que des monômes..., comme l'échelle un polynôme parfaitement ordonné... ( dont la divisibilité ne pose aucun problème...).

Ceci pour le petit génie à Deux bosses...

En effet, pour le musicien, passé la première surprise (presque tous les thèmes classés DO ―majeur fort― sont à reclasser dans la case Mode de SOL ― majeur faible...―) tout cela conduit d'une part à revisiter le folklore européen (Espagne ??? Mode de MI ―mineur fort― ) d'autre part à l'analyse ou composition toute en poly- modalité...

Pour le génie à Trois bosses, ma foi, voir l'écriture structurelle ci-contre, qui permet de lire composer, sans avoir à se reporter à l'armature..., brevets plus Start Up si affinités...

Pour le génie à Trois bosses, ma foi, voir l'écriture structurelle ci-contre, qui permet de lire composer, sans avoir à se reporter à l'armature..., brevets plus Start Up si affinités...

Ah oui l'ésotérisme ?? Disons que l'on remet d'aplomb le système séphirotique (sous produit du système des « sceaux », ou « lotus » hindous), tout en tranchant (structurellement...) dans le lard des gros délires vendus sous label initiatique, « pur porc... garanti sans poisson... ».


Question, ?? la couverture ?? De l'algèbre, évidemment....

NOTES

(1) c'est à dire l'application de la quantité discontinue (ordonnée) à la grandeur...ou encore pour le prof de philo de l'être au devenir, du Chat en soi, à cette insupportable entité, que je dois servir en premier...et avec bonne humeur (inutile de feindre..., votre matou le saura...)(2)-soit la Différence (et non la Somme...) entre deux puissances de même élévation.....

des manuscrits aux ouvrages

amz

Des manuscrits aux ouvrages...

Un temps...

et une parution

les éditions okopça après moult aventures proposent

1-Nombres et musique ou des Sept notes aux Sept sceaux en trois tomes

2- Kitab el sukun

prix et conditions de vente

voir le site www.okopsa.com

Les Cahiers d' Okopsa... Section Langues sacrées

amz

Si le Site Apocalypse secondebete semait à tout vent,

entremêlant ésotérisme, politique et poésie, il n'était pas inutile, parallèlement, de songer à quelque chose de plus précis,

l'occasion nous étant fournie pas les quelques 20 000 visites qui en un très court laps de temps, ont convergé sur un tout petit article au titre apparemment des plus alléchant, dans l'une des rubriques consacrée à

l'Art des Lettres...

Les Cahiers d' Okopsa...  Section Langues sacrées

Des abstractions transcendantales,

traitées avec la négligence d'un papillon...

Vint alors en consultant abeilles et bourdons, l'idée de faire quelque chose d'un peu plus « sérieux », c'est à dire à la fois plus léger et de beaucoup plus fouillé que les pourtant déjà bien savantes études signées René Guénon...

Mais au fait ces Abstractions ???

Immédiatement cette application très particulière du symbolisme que constituent les systèmes d'écriture ―

en resserrant le champ, application du symbolisme géométrique aux systèmes alphabétiques ―

en zoomant encore plus précis aux deux alphabets dits sémitiques, l'arabe et l'hébreu...

Offrant cette particularité historique, d'avoir été conçus antérieurement et partant en dehors de toute considération religieuse au sens sociologique, donc juridique...

Tout en déterminant de l'intérieur, plus ou moins consciemment., tous les écrits, pensées, émotions donnant le branle au cycle monothéiste....

Le branle de la haie, bientôt de la haine...

S'alimentant d'un mépris un peu trop rapide du « polythéisme » auxquels les dits monothéismes sont redevables entre autres des dits alphabets...

Prodigieux systèmes, en poupées russes,

le nombre pour n'être plus en apparence que le serviteur de la lettre,

n'en conserve pas moins toutes ses propriétés...

Le nombre et bien entendu la forme....

Puisque pour ne donner que cet exemple, qui étonnera plus d'un pèlerin attiré par les spiritualités du désert...,

il suffit d'un B inscrit dans un D, en majuscules latines,

pour avoir l'exact équivalent d' un Æïn inscrit dans un Nûn...

Ce qui apparemment échappe aux éminents traducteurs commentateurs, hagiographes pour ne pas dire idolâtres des œuvres attribuées à Ibn Arabi...

Comme échappe complétement aux groupies de la kabbale, l'équivalence, pourtant rétablie par le Vieux Chat dès 1937,

entre les Lotus de l'hindouisme et les Sceaux de l'Apocalypse de Jean.. ;

Texte tissé en faisant courir la navette du prophétisme sur la trame

et la chaine du système séphirotique...

Dont la croix chrétienne à Une Deux ou Triple traverse,

est précisément le signe...

Des Singes et des Cygnes...

Joli programme, n'est-il pas ???

Manuscrit ? Vous avez dit manuscrits ?

amz

Une enfant me demandait il y a quelque temps

c'est étrange je ne comprends pas ce qu'Il écrit

dis-moi, explique moi !!, est-t-il archéologue ?

et moi de lui répondre

mai fois oui ! tu as raison c'est en quelque sorte un archéo-logue !

mais ce qu'il a entendu lui a été "révélé"

dévoilé, un peu comme un coin de Ciel dans une Mer de Nuages

Alors Il est monté très haut ??

Très haut, très loin, dans un interminable voyage...

Afficher plus d'articles

1 2 > >>
RSS Contact